Colloques - conférences |

 

24 juin 2013 : « Dette, démocratie et citoyenneté. Une histoire politique des dettes publiques (Europe-États-Unis, fin XVIII siècle à nos jours) »

Proposée par Nicolas Barreyre et Nicolas Delalande (IEP Paris).

Journée d'études organisée en juin 2013
par Nicolas Barreyre (EHESS) et Nicolas Delalande (Sciences-Po)

 

Projet

Souvent envisagée du seul point de vue de ses dimensions économiques et financières, l’histoire des dettes publiques est pourtant consubstantielle à la construction des États et des sociétés contemporaines. À ce titre, elle est un objet central de l’histoire politique, car elle invite à s’interroger sur les transformations historiques de la souveraineté, les rapports de force entre les États, leurs créanciers et les contribuables, et les relations complexes entre indépendance nationale et insertion dans une économie mondialisée. De la fin du XVIIIe siècle à nos jours, le développement, la réduction ou la répudiation des dettes publiques ont été des enjeux cruciaux non seulement des relations internationales, mais surtout des conflits politiques et sociaux, au cours des guerres et des après-guerres, le plus souvent, mais pas uniquement : développement du parlementarisme et de la transparence budgétaire, construction des nouveaux États-nations apparus au  cours du XIXe siècle (Amérique latine, etc.), critiques contre le rôle prédominant des rentiers à certains moments de l’histoire (dans l’Angleterre de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle par exemple), exaltation de la figure du citoyen-souscripteur et mobilisation du patriotisme financier au cours des guerres, essor de l’impérialisme financier européen et mise sous tutelle des pays en faillite (Grèce, Égypte, empire ottoman au XIXe siècle ; pays en développement dans les années 1970-1980 ; pays de l’Europe du sud aujourd’hui…), crises des dettes souveraines et conflits internationaux.

Cette journée d’études a pour ambition d’examiner la place et l’importance de la question des dettes publiques dans l’histoire politique des États contemporains, à partir d’exemples provenant d’horizons géographiques et chronologiques variés. Les différents papiers, qui pourront s’inspirer de plusieurs méthodes (histoire intellectuelle, histoire de l’économie politique, histoire sociale du politique, histoire comparée et/ou transnationale, etc.), s’efforceront d’analyser la manière dont le sujet de la dette est débattu dans l’espace public, d’étudier les formes et les limites de sa politisation, d’identifier ses conséquences sur les discours et les pratiques des acteurs, en termes de citoyenneté, de mobilisations et de conflits potentiels entre les formes démocratiques de légitimité et les relations économiques internationales. Les institutions et les logiques financières ne seront évidemment pas négligées, mais l’objectif sera d’envisager la dette comme lieu du débat et du conflit politiques, qui met aux prises des acteurs et des groupes (contribuables, rentiers, financiers, experts internationaux, etc.) aux motivations, aux intérêts et aux ressources souvent opposés. Une attention spéciale sera accordée aux effets de la dette publique sur les concepts centraux de l’analyse politique que sont la souveraineté, la citoyenneté, la démocratie et la solidarité (financière ou politique).

 

Program :

  • 9h-9:30am: Welcome and introduction (Nicolas Barreyre, Nicolas Delalande)

  • 9:30-10:30am: Public Debt and the Making of Citizenship

    • Patrik Winton (Uppsala Universitet), “Government borrowing and the growth of citizenship in Sweden, 1760-1776”

    • Julia Ott (New School for Social Research), “‘Be a shareholder in victory’: the American citizen-investor in World War I”

    • Comments: Stephen Sawyer (AUP)

  • 11am-12pm: The State and Financial Markets

    • Benjamin Lemoine (Sciences Po) and Roi Livne (Berkeley University), “Public debt management techniques and the making of state agency. France, Israel and the financialization of government debts”

    • Noam Maggor (Vanderbilt University), “The ‘money machines’ revisited: urban public finance in the era of property taxation”

    • Comments: Alexia Yates (Harvard University)

  • 12-12:30pm: General discussion

  • 2-3pm: Democracy, Authoritarianism and Public Debt

    • Stephen Sawyer (American University of Paris), “Building the Liberal Democratic State in Republican France: Adolphe Thiers and the Fiscal Construction of the Early Third Republic”

    • Adam Tooze (Yale University), “Hitler’s Third Reich and the puzzle of authoritarian public debt”

    • Comments: Romain Huret (Université Lyon 2 / Institut Universitaire de France)
      Eric Monnet (Universiteit Gent)

  • 3-4pm: Foreign Bondholders and National Sovereignty

    • Robert Radu (Rostock Universität), “Public debts and public opinion. The role of the European Press in Italy’s late nineteenth century financial crisis (1889-1894)”

    • Tassos Anastassiadis (McGill University), “It’s all Greek to me! Foreign actors’ perceptions of elites and democratic governance while dealing with debt control in three Greek crises (1898, 1922, 1947)”

    • Comments: Jacob Vogel (Sciences Po)

  • 4:30-5:30pm: Conclusion

    • Nicolas Barreyre et Nicolas Delalande: “For a political history of public debts: where are we at?”

 

Envoi des propositions

Les chercheurs intéressés sont invités à envoyer une proposition de communication (titre et bref résumé) aux deux organisateurs d’ici le 30 novembre 2012. Les papiers circuleront à l’avance parmi les participants, pour faciliter la discussion et les échanges lors de la journée.

Organisateurs :
Nicolas Barreyre, EHESS, CENA-Mondes Américains : nicolas.barreyre
Nicolas Delalande, Sciences-Po, CHSP: nicolas.delalandemel_at.gifsciences-pomel_fr.gif

EHESS
CNRS
Mondes Américains

flux rss  Actualités

Le chiffre et la carte

Colloque - Jeudi 21 septembre 2017 - 09:30Le chiffre (le recensement, les enquêtes statistiques, les données, les artefacts comme le taux de chômage ou l’indice des prix) et la carte (les descriptions géographiques, les différents types de cartes, géologiques, topographiques, etc., leur soubasse (...)(...)

Lire la suite

Des « révoltes indiennes » aux « émeutes autochtones »

Colloque - Jeudi 09 mars 2017 - 09:30Le terme de « révolte » ou de « rébellion » a souvent prévalu pour qualifier de manière indistincte toutes sortes de soulèvements des populations indiennes dans le contexte de la colonisation européenne – espagnole, portugaise, française ou britannique – ou, (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CENA-Mondes Américains
EHESS
105, bd Raspail
75006 PARIS

T. (33) 1 53 63 51 88
F. (33) 1 53 63 51 89