Membres | Doctorants

Lise Blanchet

Lise Blanchet
Doctorant(e)

Coordonnées professionnelles

lblanchet[at]isbos.org

Sujet de thèse

"Le contrôle de la croissance démographique mondiale. Mises en forme, mobilisations et résistances aux Etats-Unis depuis 1945", sous la direction de Romain Huret.


Résumé

Ma thèse porte sur le rôle des Etats-Unis dans le contrôle de la croissance démographique mondiale depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Elle se concentrent plus précisément sur la mise en forme du problème dans les organisations étatsuniennes, sur les mobilisations que le débat suscite ainsi que sur les résistances consécutives à celles-ci au sein de la société civile. 

La réflexion des Américains autour de la question démographique démarra au début du XXèmesiècle avec le mouvement pour la planification familiale sur le plan intérieur. Une fois cette première phase en bonne voie d’être achevée, on assista à une internationalisation des débats à l’initiative des associations inquiètes du profil exponentiel de la courbe de la croissance démographique mondiale. L’année 1952 fut un tournant avec d’une part la transformation du planning familial américain, qui se mua en fédération internationale de planification familiale (IPPF) et, d’autre part, le richissime héritier John D. Rockefeller III qui fonda le Population Council, la première organisation non gouvernementale richement dotée ayant pour but de faire la lumière sur le problème démographique que s’apprêtait à affronter l’humanité. Dès lors, de multiples acteurs mettent en forme le débat : le gouvernement fédéral par le biais de son agence USAID; les institutions internationales notamment au sein de l’UNFPA; les grandes fondations américaines ; les petites organisations plus modestes aux objectifs plus ciblés ; les partis politiques très clivés sur le sujet ; enfin, de simples citoyens américains au rang desquels nous pouvons trouver un certain nombre d’universitaires, de scientifiques et d’environnementalistes. 

Quels objectifs auront ces différents acteurs en matière de contrôle de la natalité? Une fois ceux-ci clairement définis, des stratégies furent discutées, débattues - parfois âprement - puis mises en place. Quelles furent-elles exactement ? Elles semblent a priori intimement liées aux politiques fédérales en matière de planification familiale, de droits des femmes et des bornes posées à la liberté religieuse américaine. Alors que ces stratégies impliquaient dans les années 1950 et 1960 souvent de lourds et onéreux programmes de planification familiale à la coercition plus ou moins avouée, celles adoptées tout au long de ces trente dernières années embrassèrent de plus en plus régulièrement les concepts plus consensuels de « women’s rights » et - son quasi synonyme outre-Atlantique - « reproductive health ». Pourtant, les résistances à ce contrôle n’ont pas cessé au sein de la société américaine...

Mots-clefs : 
démographie, Etats-Unis, natalité, contraception, néomalthusianisme, explosion démographique, fondation, planning familial
 
Lise Blanchet est Professeur d’histoire-géographie, au Lycée International de Boston.
 
EHESS
CNRS
Mondes Américains

flux rss  Actualités

Le chiffre et la carte

Colloque - Jeudi 21 septembre 2017 - 09:30Le chiffre (le recensement, les enquêtes statistiques, les données, les artefacts comme le taux de chômage ou l’indice des prix) et la carte (les descriptions géographiques, les différents types de cartes, géologiques, topographiques, etc., leur soubasse (...)(...)

Lire la suite

Des « révoltes indiennes » aux « émeutes autochtones »

Colloque - Jeudi 09 mars 2017 - 09:30Le terme de « révolte » ou de « rébellion » a souvent prévalu pour qualifier de manière indistincte toutes sortes de soulèvements des populations indiennes dans le contexte de la colonisation européenne – espagnole, portugaise, française ou britannique – ou, (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CENA-Mondes Américains
EHESS
105, bd Raspail
75006 PARIS

T. (33) 1 53 63 51 88
F. (33) 1 53 63 51 89